création 2018-2020                        MARTINE, VOYANTE DES TERRITOIRES

Martine TAROT est la Madame Soleil de vos villes, villages, quartiers,

la voyante extra-lucide de vos territoires en mutation !

Taromancienne de mère en fille depuis 2013, médiatrice philosophe,

Martine Tarot sait éclairer vos débats de territoire de ses grosses lunettes

et libérer la parole grâce à ses cartes psycho-magiques.

Que ce soit lors de fêtes citoyennes,

de journées de travail - rencontres au sommet aux questions précises-

ou lors de cérémonies d'inauguration de nouveaux espaces

ou projets de territoire,

Martine met ses aptitudes de voyance, son sens du rituel médiumnique,

son esprit d'observation critique et son humour au service des réflexions

et des visions d'avenirs de vos territoires.

 

Martine TAROT, Voyantes des territoires est donc un projet d'écriture à géométrie variable, mettant l'expérience du théâtre en espace public, le jeu d'acteur et le personnage de "bouffon sacré" au service du débat public.

 

EQUIPE DE CREATION

De et par : Emilie OLIVIER

Dramaturgie et aide à l'écriture : Caroline MASINI

Experts complices : ANPU (Laurent PETIT, Charles ALTORFFER), Franck BUFFETEAU, Fanny HERBERT et CARTON PLEIN, Julie DE MUER.

Illustration : Amélie JACKOWSKI

Production déléguée : Julie POTIER et GOMMETTE PRODUCTION

 

Le projet

Télécharger
DOSSIER DE PRESENTATION
martine voyante web.pdf
Document Adobe Acrobat 1.2 MB

L'homme et le territoire sont intimement liés.

LES TAROT QUI LISENT L'HOMME, PEUVENT LIRE LE TERRITOIRE.

L'homme crée son avenir, naviguant parmi de nombreuses

FORCES, PEURS, ATOUTS, PARADOXES. Il suffit qu'il en est conscience.

Les hommes, complexes dans leurs relations, créent l'avenir du territoire en s'appuyant sur ses forces, faiblesses, contrastes. Il faut nécessairement en PRENDRE CONSCIENCE.

Le Tarot peut aider l'homme à se réfléchir. Il peut donc aider l'homme à réfléchir son territoire.

Des connivences existent entre les symboliques tarologiques et les grandes questions de la fabrication du territoire.

L'enjeu est de fabriquer un VOCABULAIRE TAROLOGIQUE URBANISTIQUE, pour lire et redire de manière populaire, dans un récit poétique et ludique, les (d)ébats de territoire.

 

La forme spectacle sera modulable, bien que jalonnée par 3 modalités-phare : l'enquête préalable in situ, le Tarot de la ville en moment spectacle et l'illustration personnalisée des cartes du lieu, des actions parallèles (sentier des tarots dans la ville, action en tables rondes...)

 

Procédé d'écriture et formes performatives

Les expérimentations menées entre 2015 et 2017 permettent d'envisager 3 VOLETS de cette écriture à géométrie variable :

- la nécessité d'établir un PROTOCOLE D'ENQUETE IN SITU pour nourrir la connaissance du territoire-sujet. C'est le projet de territoire avec une collaboration étroite avec la structure hôte et une mise en relation avec des experts et acteurs locaux.

La recherche sera éditorialisée grâce à la complicité de la dramaturge et auteur Caroline Masini.

 

- l'écriture d'un Tarot de la ville / village / quartier révélé lors d'un moment public dans un lieu social, populaire, symbolique de l'identité de la ville (café, jardin ouvrier,..) C'est la partie PERFORMANCE-SPECTACLE.

Ces cartes seront personnalisées par un travail d'illustration. Ce sera le cadeau, la trace.

 

-  des ACTIONS PARALLELES

comme la création de sentier des tarots, balade patrimoniale poético-tarologique en libre circulation

ou comme la participation de Martine Tarot à des moments de travail / réunions publiques sur des thématiques précises. L'usage des cartes et d'un vocabulaire tarologique urbanistique documenté serait un support à la fois ludique et sérieux : temps de la MEDIATION-MEDITATION mené par un personnage sacré de "bouffon".

 

Passé, présent, futur : calendrier de création

2018-2020, recherche-actions #2 à #8

 

Janvier-mars 2018

- Création du Tarot de Roquevaire dans le cadre des Mille et une Nuits, co-production du Bureau des Guides-GR2013 et MP 2018. Performance, sentier des Tarots, illustration personnalisée du Tarot de Roquevaire par Amélie Jackowski.

http://www.mp2018.com/evenements/mille-une-1001-nuits-30/

Octobre 2018-2020

- Martine Tarot, voyante des territoires est un des projets choisis par la plateforme Fabrique(s) Réunie, région Nouvelle-Aquitaine.

6 résidences de recherche-action, 1 résidence cogito-intellectuelle et des créations de Tarot performées sur festivals à : 

La Rochelle (CNAREP Sur le pont), Bessines-sur-Gartempe (Graines de rue), Libourne (Fest'arts), Luxeil (Musicalarue), Salies de Béarn (Lacaze aux sottises), Pays Basque (Hameka).

 

2015-2017, prémices

2016 foisonne.

S'ensuivent d'autres expériences : - une table ronde de la culture en milieu rural (en partenariat avec le PNR du Verdon)

- une cérémonie de lancement d'un projet urbanistique participatif en village lors des vœux du maire (en collaboration avec Entre-lieux et la mairie d'Azay-le-Brûlé)

- quatre cérémonies de présentation du projet de territoire de la communauté de communes du Thouarsais co-menées avec le Président de la comcom.

2017 est encore une année d'expériences tous azimuts en vue d'une production structurée en 2018.

Emilie Olivier organise de manière informelle une rencontre avec le groupe d'urbanistes-artistes stéphanois Carton Plein pour étudier chaque carte du Tarot de Marseille au regard des enjeux et concepts de la fabrication du territoire et de la ville. Ensemble, E.Olivier et Carton Plein prennent St-Etienne comme sujet. S'ensuit une invitation à écrire et à révéler LE TAROT DE ST-ETIENNE lors de l'inauguration du projet Ici Bientôt,  en plein contexte de la Biennale du Design.

Avec la coopérative Hôtel du Nord, fabricant de balades urbaines, Emilie Olivier explore le quartier Marseille St-Louis où elle réside et met au service du groupe sa connaissance des tarots comme support ludique, poétique et symbolique du récit de l'histoire du quartier, mais aussi des enjeux actuels (lecture politique du paysage) et des paradoxes de sa population.

Une balade d'auteur voit le jour dans le cadre du bureau des guides 2013 en lien avec Hôtel du Nord : le Sentier des tarots.

Galerie photos

PRESSE ET VIDEO

Vidéo

 par Marc Zeegers / L'atelier du pain d'épices / Table Ronde de la culture, Verdon

Presse et références

LAURENT PETIT / Psychanalyste-urbain, ANPU

Lorsque j’ai découvert le travail d’Émilie Olivier, c’est donc tout naturellement que j’ai été vite intéressé par son envie de réaliser des diagnostics de territoire en s’aidant d’un jeu de tarot marseillais. Ses premières tentatives s’avèrent prometteuses comme j’ai pu le constater lors d’un diagnostic effectué dans un quartier de Marseille, le public ne sachant visiblement par sur quel pied danser devant une pratique d’apparence farfelue tout en étant là-bas fort ancrée dans les esprits. Au final, la confrontation de l’histoire du lieu avec une pratique divinatoire ramène à la fois une nouvelle grille d’interprétation mais aussi une forme de poésie totalement inattendue pour les spectateurs.  C’était pour les habitants une manière quasiment magique de découvrir et aussi de redécouvrir leur environnement.

En continuant à perfectionner cet outil, on peut imaginer qu'à terme Emilie Olivier suive les traces de l'ANPU en proposant ses services à toutes sortes de villes, de quartiers ou même de territoires ruraux pour aider les habitants à réinventer leur regard sur les lieux où ils vivent, le tout dans la bonne humeur. 

En combinant ce genre d'approche avec des débats organisés avec les citoyens d'une ville autour de grands projets urbains, l'approche d'Emilie Olivier peut aussi contribuer à dédramatiser des situations parfois tendues sur le terrain. Mieux encore, elle peut aussi donner du sens à des pratiques de sensibilisations à l'urbanisme trop souvent plombées par le langage des spécialistes. "

 

D'AUDREY ZORZAN /Chargée de la mission Culture du PNR du Verdon

"L'association Le Plancher des chèvres a eu la bonne idée de donner une place à Martine à l'occasion de cette table ronde de la culture co-organisée par le Parc naturel régional du Verdon.

Une belle plume pour décortiquer le jargon technocratique et en jouer, un personnage incarné pour donner une ambiance conviviale, et l'art et la manière de faire dire les choses par l'artiste et de libérer la parole. Ce sont toutes ces choses que le personnage de Martine Tarot, joué par Emilie Olivier, a apporté à cette rencontre. Elle a une vraie capacité à s'imposer tout en respectant chaque posture et en laissant la place à l'expression de tous.

Sa forte implication dans la construction, la rédaction des textes, et dans le déroulé de la journée, ont vraiment insufflé un plus à cette rencontre, appréciée par 40 participants, élus, associations, artistes, organismes publics."

 

LA NOUVELLE REPUBLIQUE, Mai 2016